Navigation

Les femmes dans les métiers d’ingénieur - recherchées et respectées ?

 

Description du projet (projet de recherche terminé)

Les ingénieures sont sous-représentées dans l’économie et leurs chances de carrières sont moindres que celles de leurs collègues masculins. Le groupe de recherche analyse dans ce projet quelle influence la culture de l’entreprise ainsi que les pratiques formelles et informelles de recrutement et de promotion ont sur la carrière des ingénieures.

Les métiers d’ingénieur sont jusqu’à ce jour le champ professionnel le plus fortement connoté comme masculin. Les différences de genre dans le «territoire» masculin de la technique sont un problème global. La Suisse fait d’ailleurs partie des pays dans lesquels la part d’ingénieures se situe en dessous de la moyenne de l’UE dès la période de la formation. Les ingénieures sont aujourd’hui encore sous-représentées dans les entreprises. Leur entrée dans la vie professionnelle est plus difficile que pour leurs collègues masculins et leurs carrières se développent plus lentement et vont moins loin.

Objectif

Le projet étudie l’influence de la culture de l’entreprise sur la carrière des ingénieures dans l’économie suisse. La question centrale est de savoir comment les pratiques formelles et informelles des entreprises lors du recrutement et de la promotion des ingénieurs et ingénieures ont des répercussions favorables ou défavorables sur les femmes. Pour répondre à cette question, le groupe de recherche effectue des études de cas dans sept entreprises et une enquête représentative auprès d’ingénieures et d’ingénieurs. Il montre comment on peut changer les rapports sociaux de sexe dans les entreprises et comment les instruments existants, ou de nouveaux instruments, peuvent améliorer les débuts professionnels et les carrières des ingénieures. Il lance en outre le dialogue entre la science et l’économie sur ce thème.

Titre original

"TransformIng" - Analyse der Rekrutierungs- und Förderpraktiken von Unternehmen hinsichtlich genderspezifischer kultureller Hemmnisse und Förderfaktoren

Direction du projet

  • Dr. Heinz Rütter, Rütter + Partner, Sozioökonomische Forschung und Beratung, Rüschlikon
  • Anja Umbach-Daniel, Rütter + Partner, Rüschlikon

 

 

Plus d’informations sur ce contenu