Navigation

Inégalités de genre dans les parcours de formation et les carrières

 

Description du projet (projet de recherche terminé)

Malgré les nombreux efforts qui ont été déployés, les parcours de formation et les biographies professionnelles des jeunes en Suisse restent toujours très sexués en comparaison avec d’autres pays européens : les hommes deviennent rarement maîtres d’école primaire et peu de femmes deviennent cheffes d’une grande banque. Les possibilités des hommes comme des femmes sont très limitées, ils et elles ne peuvent pas exploiter tout leur potentiel. En outre, ces inégalités renforcent la répartition traditionnelle du travail dans la famille. Des connaissances suffisantes sur les causes de cette persistance des vieux modèles, mais aussi sur le changement, manquent jusqu’à présent.

Il existe toujours des inégalités de genre considérables dans les parcours de formation et les carrières professionnelles des jeunes adultes en Suisse. Comment s’expliquent-elles? Quels sont les facteurs et les mécanismes déterminants? Où constate-t-on un changement?

Objectif

Le but du projet est d’expliquer les inégalités entre hommes et femmes dans les parcours de formation et dans les carrières professionnelles, en prenant en compte tant les facteurs personnels qu’institutionnels. La période étudiée est celle qui va de la formation à l’entrée au premier emploi. Le groupe de recherche utilise un dessin de méthodes mixtes (Mixed Methods Design) et analyse des données quantitatives longitudinales de l’étude TREE. Cette étude appréhende depuis dix ans la transition de l’école à l’emploi. Le groupe de recherche interroge 30 personnes, dont une partie avec une biographie typique pour son sexe et une autre partie avec une biographie atypique pour son sexe, dans le cadre d’entretiens partiellement narratifs. Il prête une attention particulière au contexte familial, aux expériences personnelles et institutionnelles ainsi qu’aux représentations du travail et de la famille. Les résultats renseignent aussi sur les habitus de genre individuelles des personnes interrogées.

Titre original

Kontinuität und Wandel von Geschlechterungleichheiten in Ausbildungs- und Berufsverläufen junger Erwachsener in der Schweiz

Direction du projet

  • Prof. Andrea Maihofer, Zentrum Gender Studies, Universität Basel
  • Prof. Max Bergman, Seminar für Soziologie, Universität Basel
  • Dr. Evéline Huber, Seminar für Soziologie, Universität Basel
  • Dr. Sandra Hupka-Brunner, Seminar für Soziologie, Universität Basel
  • Dr. Shireen Kanji, Seminar für Soziologie, Universität Basel
  • Dr. Robin Samuel, Seminar für Soziologie, Universität Basel
  • Dr. Karin Schwiter, Geographisches Institut, Universität Zürich
  • Dr. Nina Wehner, Zentrum Gender Studies, Universität Basel